Le CBD pour la récupération musculaire

Dernière mise à jour :

Si le CBD est réputé pour aider le sportif à améliorer ses performances et à gérer le stress avant l’effort, il ne s’avère pas moins intéressant dans le cadre de la récupération. En effet, le CBD semble utile pour améliorer la récupération musculaire après une séance sportive et optimiser les résultats obtenus de cette dernière. Hormis ses vertus antiinflammatoires et analgésiques, le cannabidiol interagit directement avec le système endocannabinoïde de l’organisme à travers les récepteurs membranaires des cellules. Le CBD peut agir en ce sens, non seulement dans la gestion de la douleur et la relaxation musculaire, mais aussi dans l’équilibre du métabolisme, l’évacuation des toxines telles que l’acide lactique, la glycémie ou encore le sommeil.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD ou cannabidiol est un cannabinoïde pouvant être d’origine végétale ou synthétique. Le CBD d’origine végétale est souvent extrait du plant de chanvre, et présenté sous forme d’huile, de capsules ou de gélules. Ces huiles naturelles sont purifiées de manière à en retirer le maximum de traces d’autres cannabinoïdes, dont le THC (Tétrahydrocannabinol) responsable des effets psychoactifs du cannabis. Le CBD peut aussi être d’origine synthétique, et produit en laboratoire en copiant la formule moléculaire du cannabidiol naturel. Le concentré de CBD est par la suite ajouté à une huile alimentaire selon une dose précise pour être proposé à la consommation. Contrairement au THC, un autre cannabinoïde, le CBD ne dispose pas d’effets psychoactifs, ce qui en fait un produit légal à la consommation.

Des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques

Pendant l’effort, les fibres musculaires sont victimes de microlésions entrainant une nécrose et une réaction inflammatoire. Les myofibres nécrosées seront par la suite évacuées pour laisser place à de nouvelles fibres musculaires. Par interaction avec le système endocannabinboïde, le CBD intervient dans le contrôle de l’inflammation, et contribue à optimiser l’évacuation des fibres musculaires nécrosées afin d’accélérer la reconstruction. Il entre parallèlement en interaction avec les récepteurs TRPV1 pour inhiber la douleur musculaire. Le cannabidiol contribue en outre à réduire la sensation de fatigue après l’effort.

Un sommeil réparateur

Le CBD est utilisé à des fins thérapeutiques pour traiter les troubles du sommeil et les cas d’insomnie dans le domaine médical. Dans le milieu sportif, il peut contribuer indirectement à optimiser la récupération musculaire en améliorant la qualité du sommeil. C’est en effet pendant le sommeil profond que s’effectue l’essentiel du processus de réparation des fibres musculaires lors d’une séance d’effort. L’organisme évacue aussi une grande quantité de toxines stockées dans les muscles, dont l’acide lactique. L’évacuation de ce dernier est essentielle pour permettre une reconstruction musculaire optimale.

L’interaction avec le système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde a été découvert vers la fin des années 80, et les études y afférant demeurent incomplètes. De nombreuses recherches convergent cependant vers l’implication de ce système sur un large éventail de processus immunitaire de l’organisme, dont la récupération musculaire et la surcompensation. Le système endocannabinoïde est constitué d’un réseau de récepteurs CB1 et CB2 situés au niveau des membranes des cellules. Ces récepteurs sont présents entre autres au niveau du système nerveux, des poumons, du foie, du système cardio-vasculaire du système gastro-intestinal du pancréas et des muscles entrainent une réaction aux cannabinoïdes comme le BCD. En ce sens, le BCD est à titre d’exemple connu pour aider le foie dans le drainage de l’acide lactique accumulé dans les muscles en phase de récupération. Il joue aussi un rôle dans l’évacuation des fibres musculaires nécrosées suite à la lésion et dans la régénération de nouvelles fibres. Des études récentes font aussi état du potentiel du CBD dans l’optimisation du métabolisme et l’apport des nutriments vers les différentes parties du corps, dont les muscles.

Comment prendre le CBD pour la récupération musculaire ?

Le CBD, qu’il soit d’origine naturelle ou synthétique est généralement présenté sous forme d’huile alimentaire, de capsules, de crème ou encore d’autres produits comestibles comme les friandises. Les crèmes au cannabidiol ou certaines huiles constituent une excellente alternative pour traiter localement les muscles sujets à l’inflammation. Ces produits s’appliquent de la même manière qu’un baume relaxant. On peut aussi s’intéresser aux huiles à administrer par voie sublinguale ou à consommer avec un repas comme une salade ou un smoothie. Les capsules, les gélules et les friandises constituent pour leur part, un excellent moyen de prendre discrètement une dose de CBD juste après la séance sportive.

Pour conclure

Le cannabidiol est un complément devenu populaire auprès des sportifs pour ses multiples vertus. Pris avant l’effort afin d’optimiser les performances, il s’avère aussi un excellent allié quant à la récupération musculaire après l’effort. Hormis ses propriétés anti-inflamatoires et analgésiques, le CBD agit de manière globale sur les muscles et les organes impliqués dans la récupération musculaire à travers le système endocannabinoïde. Il contribue entre autres dans le drainage des toxines, le métabolisme ou encore la reconstruction musculaire. L’amélioration de la qualité du sommeil n’est pas en reste, et constitue un facteur non négligeable pour la récupération musculaire.